Studio ceramic courses

L'atelier de création céramique

 

224.jpg

L’atelier de création céramique, crée en 1980, a une activité de formation professionnelle depuis plus de vingt cinq ans. Il se situe à proximité du hameau de La Borne (commune d’Henrichemont, Cher) village de tradition potière et haut lieu de la création céramique contemporaine.

Je propose quelques stages intensifs d’été, d’une durée de 45 heures sur 6 jours, avec production de  céramiques par les stagiaires. Matériels, matières premières  et fiches pédagogiques fournies.

 

 

 

 

Céramiques polies

Instagram

 

 

 

 

  • du premier au 6 juillet 2024

 

Terres craquelées polies et enfumées, terre humide sur terre sèche

modelage - polissage - terres jetées et craquelées - craquelage: terre humide sur terre sèche - cuissons - estampage d’une coupe, enfumage contrôlé dans de la sciure - visite de sites d’intérêt céramique de La Borne: CCCLB et Musée, fours à bois - terres sigillées (généralités) - fiches sur les techniques étudiées.

 

  • Du 16 au 22 septembre 2024

Modelage “Terre-bulle”, terres craquelées et jetées,

engobes, terres sigillées (généralités), polissage au galet, cuissons, raku-sable, enfumage sciure/fosse .

 

ATELIER DE CREATION CERAMIQUE
lieu-dit: Ruelle
7 rue de la Rouinerie
18220 AUBINGES
Tel: 06 98 05 06 43

 


panoramique.jpg

Vue de l’atelier de formation

Lire la suite...

Terres craquelées polies et enfumées, terre humide sur terre sèche

 

Des stages intensifs de courte durée (cinq  jours et demi) sont proposées dans mon atelier. Ils s’adressent aux professionnels, mais aussi aux amateurs et aux néophytes. Ils ne demandent aucune aptitude technique particulière et sont donc accessibles à tous, même aux débutants.

- Pour les personnes qui ne possèdent pas de véhicule je peux mettre à disposition un vélo électrique , les hébergements sont disponibles à quelques kilomètres de l’atelier. Je peux aussi venir chercher le stagiaire à la gare de Bourges et le reconduire en fin de stage. Je communique les horaires de transport en bus.

- Stages intensifs, programme dense, progressif et structuré.
- Ambiance studieuse et conviviale.

du premier au 6 juillet 2024

- Hébergements.

Horaires de travail 45 H
lundi :       9h 12h30. 13h30 18h                       
mardi:      9h 12h30.  13h30 18h
mercredi: 9h 12h30.. 13h30 18h
jeudi:        9h 12h30.  13h30 18h
vendredi:  9h 12h30.  13h30 18h
samedi:     9h . 14 h

téléchargement de la convention de stage

Lire la suite...

Stage modelage, "terres-bulles",terres craquelées et enfumées

Des stages intensifs de courte durée (cinq  jours et demi) sont proposées dans mon atelier. Ils s’adressent aux professionnels, mais aussi aux amateurs et aux néophytes. Ils ne demandent aucune aptitude technique particulière et sont donc accessibles à tous, même aux débutants.

- Pour les personnes qui ne possèdent pas de véhicule je peux mettre à disposition un vélo électrique  équipé et de bonne qualité, les hébergements sont disponibles à quelques kilomètres de l’atelier. Je peux aussi venir chercher le stagiaire à la gare de Bourges et le reconduire en fin de stage. Je communique les horaires de transport en bus.

- Stages intensifs, programme dense, progressif et structuré.
- Ambiance studieuse et conviviale.

- Hébergements.

Téléchargement de la convention de stage

Dates du stages:

Du 16 au 21 septembre 2024


Ce stage intensif permet d’étudier et d’expérimenter de nombreuses et nouvelles techniques céramiques de modelage, de cuissons et d’enfumage. Je transmets durant ce stage de nombreuses informations et retours d’expérience personnelles, “recettes” et savoirs/faire utiles aux céramistes amateurs et professionnels.

IL est caractérisé par l’étude d’une nouvelle technique de modelage ,d’une technique “douce” de raku, sans choc thermique, utilisable avec toutes les terres et d’une nouvelle utilisation des oxydes métalliques permettant de développer facilement de riches couleurs.

Technique de la « terre-bulle »
Cette technique permet de modeler avec beaucoup de facilité de nombreuses formes céramiques, rondes ou anguleuses, habituellement difficiles et longues à réaliser avec les approches classiques du modelage.
En outre elle permet de modeler ces formes très rapidement en éliminant tout les problèmes relatifs au séchage, au maintien et au retrait de la terre. Sa mise en oeuvre est aisée puis que l’on forme les pièces en “plein”, sans creux, avec une “terre” extrêmement légère qui formera le noyau de la pièce qui sera retiré par la suite.

Technique du “raku-sable”

Dans cette approche, les céramiques ne sont pas sorties du four incandescentes, on travaille “à froid” sans choc thermique et sans jouer avec le feu. L’enfumage se fait avec des pièces froides placée dans un enfumage sciure d’une façon particulière. Le rendu des couleurs et le craquelage de l’émail est sensiblement différent qu’avec le raku classique, plus doux et nuancé. En outre il est possible de renouveller plusieurs fois cette technique sans blesser la céramique et de façon économique

Oxydes solubles

L’utilisation des ces oxydes est aisée et permet de développer des couleurs variées et richement nuancée avec un enfumage très facile à réaliser. Le céramiste disposant d’un simple four électrique cuisant à 1000° peut facilement obtenir de beaux enfumages sans utiliser un four raku et sans manipuler les céramiques à chaud. L’enfumage, d’un coût très modique (la sciure est souvent gratuite)  se réalise en toute sécurité et nécessite que quelques briques ordinaires.

Raku sables et terres “tricottées”

Contenu du stage:


Modelage  “Terre-bulle”, terres craquelées et  jetées, engobes, terres sigillées (généralités), polissage au galet, cuissons, raku-sable, enfumage sciure/fosse .

Téléchargement de la convention de stage

raku.jpg

 

Lire la suite...

Paroles

545087_10150968609664590_917050854_n_2.jpg

PRESENCE de la NATURE
              
Recueillir des « petits fragments de nature » d’origines végétale, animale, ou minérale, est une activité familière. Ces petits  objets  encombrent peut-être encore nos étagères et remplissent nos boîtes à secrets.
Ces coquillages, morceaux de bois, galets polis par l’océan, fossiles,…comme autant de  témoignages de vies figées, touchent intimement notre sensibilité et résonnent en nous par leurs formes, leurs couleurs et leurs douceurs au  toucher quand ils sont polis par le temps.
Le premier regard porté sur ces objets est libre de toute approche conceptuelle, l’on perçoit alors sans le découpage méthodique de l’intellect qui évalue, compare, et classe les perceptions; cette « non-relation » est sans référence à la mémoire, au connu. Nous sommes alors le témoin silencieux de cette intimité  qui s’offre à nous avec bonheur et émotion, tel un  “nous-même” retrouvé dans un instant hors du temps.
Puis notre agitation dissimule ce ressenti initial pour laisser place au discours intérieur avec parfois comme un parfum de manque et de nostalgie.
C’est cette nostalgie qui m’invite à façonner  ces objets de terres, d’eau et de feu qui conjuguent et fossilisent la magie du vivant, comme autant d’invitations pour un autre regard, pour une vision de la vie que nous partageons tous et que, souvent, nous oublions.

Dominique Legros



le_formateur/12.jpg

Le toucher de l’impalpable

De la terre, de l’eau, de l’air, du feu, avec ces quatre éléments Dominique Legros expérimente inlassablement les multiples états de l’argile. De sa plasticité jusqu’au séchage, il provoque des réseaux de craquelage en alternant des couches de grès, de porcelaines teintées d’oxydes qu’il polit après cuissons, à diverses températures selon les résultats souhaités. Enfumage, abrasion avec des disques diamantés révèlent les  fissures, les failles de ce mille-feuille géologique. Toute une alchimie de recherche pour retrouver la sensation première à la naissance: le toucher. Lorsque le cerveau ne pense pas, mais perçoit, lorsque la peau n’est qu’un territoire de sensations tactiles.
Un modelage bien personnel d’une terre qu’il a mise au point lui permet l’obtention de surfaces craquelées, fissurées. L’attention  nécessaire aux différentes phases de polissage libère son mental de pensées parasites, le met dans un état méditatif, présent à chaque geste.
Certaines formes peuvent suggérer le végétal, le minéral; d’autres plus géométriques aux lignes tendues ne sont qu’au service de la terre. Ces  œuvres, au-delà de la perception visuelle, déclenchent le désir de toucher pour ressentir  à la pulpe des doigts l’énergie subtile de la vie, invisible comme le parfum d’une rose.
 L’énigmatique douceur abrase toute velléité agressive. Nombre d’oeuvres d’art engagent la vue, l’ouïe; d’autres domaines attisent le goût, l’odorat; mais ici c’est bien le toucher qui est sublimé, mis avant la pensée. La douceur résultante donne une présence mystérieuse à ces pièces. Cette émanation de silence anesthésie tout concept, fait taire toute turpitude mentale et s’associe à la pensée de H.E Fosdick.
” Je préfère vivre dans le vaste monde entouré de mystères plutôt que dans un autre tellement petit que mon esprit pourrait comprendre”
L’irradiation de ce palimpseste de sédimentations successives nous saisit, nous invite à poser une main curieuse, à rétablir le contact. Une dégustation à l’aveugle d’un vagabondage en douceur, juste avec les doigts, où il faut regarder avec la main, libre d’un savoir enregistré.
Dominique Legros valorise le sens tactile; il nous positionne dans l’intervalle insaisissable avant l’émergence de la pensée. Etre simplement dans l’instant sans mémoire, sans projection vers le futur, comme devant un coucher de soleil ou le flamboiement des couleurs automnales. Cette oeuvre ultra sensible rayonne d’elle-même simplement et clairement; pas besoin de concept abscons , ici nous sommes à la rencontre du percept poétique vivant. Une cueillette de toucher qui nous régénère comme un coin de mousse en forêt. Cette contemplation va au-delà d’un simple réconfort passager. En polissant, ponçant ses volumes, Dominique Legros décape nos strates de pensées confuses.
Ici prière de toucher, presqu’un ordre! Que vos yeux soient ouverts ou fermés, un voyage sans mot commence, pour la traversée d’un territoire sans pensée, telle une caresse à la vie: le toucher de l’impalpable.
La poésie de la terre est ineffable. La terre raconte tout de nous, de nos états intérieurs, de nos ambitions, de nos faiblesses, de nos duretés, de nos douceurs. Dominique a compris cela: tout vient d’elle et retourne en elle.

 

 Bernard David

 



33.jpg



QUELQUES PAROLES DE JEAN KLEIN…


Percevoir

“Percevoir n’est pas une fonction. C’est pourquoi ce qui est perçu conduit tout droit à ce qui perçoit. La conscience perçoit. Vous ne pouvez percevoir ce qui perçoit, car cela même vous l’êtes.”

“L’artiste explore l’objet. Il met l’accent sur l’objet. L’objet est passif, la vision de l’artiste est active, extravertie. Chercher la vérité, c’est mettre l’accent sur la vision, sur l’ouverture. L’artiste n’explore pas l’objet en tant que tel, il s’en sert uniquement pour s’installer dans la vision. L’objet se révèle dans l’attention, il nous ramène à l’attention. L’artiste est momentanément réceptif, mais il est tendu vers un but. Il cherche quelque chose et quand il le trouve, il le garde. Celui qui cherche la vérité ne se trouve que dans le regard.”

“Pour parvenir à une expérience esthétique, nous devons être totalement réceptif, disponible, libre de toute mémoire, pour être ouvert au jeu des couleurs, des sons, des rythmes et des formes. Cette ouverture du regard est la lumière qui sous-tend toutes les sensations et, tôt ou tard, nous nous trouverons consciemment dans cette lumière. Regarder une oeuvre d’art de cette façon est réellement créateur. Il n’y a pas d’analyse dans le regard. Chaque fois que nous en sommes frappés, nous sommes ramenés à notre véritable nature.”

Jean Klein

“La conscience et le monde”
Éditions Accarias-L’Originel, traduction d’Alain Porte





L’écoute et l’attention

“La découverte de votre nature réelle ne peut se réaliser par la mémoire. Elle arrive par l’attention multidimensionnelle qui a lieu naturellement lorsque la mémoire est absente. Cette attention innée est écoute. Lorsque vous êtes dans l’écoute, vous vous sentez dans la vastitude, dans l’immensité où il n’y a personne qui écoute ou qui regarde. Dans l’écoute seule.”

“L’écoute est une ouverture à la vie, sans référence au déjà connu. La découverte réelle ne survient que dans l’instant immédiat. Nous ne pouvons jamais comprendre l’inconnu à travers le connu”

“L’écoute n’est pas un processus cérébral. Ce n’est pas une fonction. C’est une sensibilité ouverte, libre de toute anticipation, accomplissement ou réussite. Ce n’est pas une attitude que l’on assume, pas plus qu’elle n’est confinée aux oreilles, de même que lorsque vous comprenez quelque chose et que vous dites “je vois”, cela n’a rien avoir avec les organes de la vue…… Vos cinq sens, votre intelligence et votre imagination sont libérés et entrent en jeu. Vous les ressentez comme étant totalement dilatés dans l’espace, sans centre ou périphérie. L’ego qui est une contraction ne peut trouver prise dans cette présence, et l’anxiété, la sympathie ou l’antipathie se dissolvent. Vous sentez cette totalité sans la sentir. Vous la sentez mais vous ne pouvez la catégoriser dans aucun sentiment connu. Les organes des sens ne sont pas les indicateurs de la conscience globale. Mais en général, ils s’approprient l’objet apparent et l’empêchent de se déployer dans votre plénitude. Essayer de regarder et d’entendre sans vous centrer sue des objets spécifiques. Laisser votre oui-e et votre vue trouver leur multidimension organique.”

“En général la fonction mentale domine nos sens, notre perception. Pour que l’écoute globale, qui est notre état organique, se produise, cette domination doit cesser. Dans la tranquillité, le mental fonctionne, prenant sa place avec le reste des fonctions corporelles, mais son fonctionnement ne se réfère plus à un centre. Il perçoit et nomme seulement. Un mental qui est simplement en mouvement n’est pas un problème. Au contraire, lorsque l’intellect est fondé sur le silence, tout de réfère spontanément à cette base. Vous voyez une rose. L’intellect la perçoit et la nomme. Fonctionnement parfait. Mais ensuite il continue et commence à interférer avec la perception, l’empêchant de se déployer dans la perception directe. La personne imaginaire, le centre des points de vue voit la couleur et la compare, ou l’aime, ne l’aime pas, peut-être. Elle pense à sa beauté ou se souvient à quelques référence passée. Mais durant cette activité où est le parfum réel de la rose?
L’activité psychologique est fractionnelle et successive. Il ne peut y avoir qu’un percept et un concept à la fois, donc il est impossible de ressentir la totalité de la rose à l’aide du fonctionnement mental de tous les jours. Vous ne pouvez qu’additionner ses partie. Mais le véritable parfum de la rose, ce qu’elle est réellement, n’est pas dans une collection de fractions. Lorsque vous prenez du recul par rapport à l’accentuation des parties, lorsque le mental devient tranquille, la rose est en vous. Vous êtes un.”

“L’attention est une expression de cette tranquillité qui est votre être naturel”.


Jean KLEIN

Qui suis-je? La quête sacrée

édition:”Le relié”
traduction Agnès Lowy
 

 

 

 

 

Lire la suite...

Le formateur

D.Legros.png

Dominique Legros

Céramiques sur instagram

https://www.instagram.com/legros_dominique/

Paroles

Parcour professionnel

 

 

 

 

 


1974 / 79 Ecole Nationale des Beaux Arts de Bourges
               (Diplôme National des Beaux Arts).

1979 Diplôme National Supérieur d’Etudes Plastiques,élève de Jean et Jacqueline Lerat.

1990 / 1998 Galeries céramique à Domme et Sarlat (Dordogne).

1994 / 2013 Président de l’association Céramique La Borne 18250 Henrichemont
(association loi 1901 regroupant 68 céramistes).

1994 / 2018 Formateur céramiste dans mon atelier à Ruelle

2000 Exposition personnelle au Centre Céramique Contemporaine de la Borne 18250 Henrichemont

2002 Exposition Personnelle à l’UCPS, Nouans le Fuzellier, Loiret.

2002 Exposition personnelle «Le Carré Rive Droite» Mer (41500 )

2002 «Chevalier de l’ordre des arts et lettres» Ministère de la Culture.

2005 Centre Artistique des Aix d’Angillon, Cher.Exposition personnelle au château d’Harcourt, juin 2005 à Chauvigny 86300
         Acquisition de pièces par les Musées de France

2005 Participation à la 8 ème biennale de Langeais (37130).

2007 Exposition individuelle, Galerie « Alliance » 45000 Orléans.

2007/2008 Rencontres Internationales d’Art Contemporain à l’Espace Artevie,77710 Lorrez-le-Bocage.

2008 Rendez-vous aux Jardins «Les amis de Pol Chambost» Saint-Jean d’Estissac

2010 «Evénement feu» Lycée A.Fournier de Bourges. Projet «Aux arts lycéens»

2009 Exposition de groupe au «Carrefour des arts» Centre artistique régional de Brécey 50370

2011 Exposition individuelle au Centre Céramique Contemporaine de La Borne
18250 Henrichemont

2011 Exposition au Château de Villemenard . 18390 St Germain du Puy

2012 Exposition individuelle au «Grenier des artistes». Villeneuve sur Lot

2013 Exposition collective de groupe au « Château d’eau » de Bourges 18000

2014 Exposition à «Terres d’Aligre» Paris

         Exposition au Château du Bouchet à Dry 45370

2015 Vente d’une céramique à la salle des ventes «PIASA» Paris

2015 Galerie Paul Marché aux puces St Ouen 93400

2015 Galerie Paola Lumbroso Marché Biron 93400 St Ouen

2016 Exposition au Centre Beatrice Wood, Obai  Los Angeles USA

2017 Galerie Jonathan Captier Paris

         Exposition Jeff Mitchum Gallérie La Jolla La plaza San Diégo USA

2018 Participation à la troisième biennale internationale de la céramique de St Cergues Suisse

2020 Exposition individuelle à la galerie : Antoine Barina, Dietwiller 68440

2022  GALLERY MP LTD Londres GB

2024 Exposition permanente au Centre Céramique Contemporaine de La Borne

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite...

céramiques réalisées par les élèves de la session 2016/17

session_2016_2017_21.jpg

Lire la suite...

Céramiques réalisées par les élèves en formation professionnelle.

e_le_ves_2016_32.JPG

Lire la suite...